Surprise !

J’ai accouché ce samedi 11 novembre à 11h48 d’un magnifique bébé de 2,760 kg.

Et quel humour possède ce bébé… En effet, il s’agit en fait d’un garçon et non d’une fille (non non ce n’est pas une blague), nous sommes donc les heureux parents d’un petit Elias au lieu d’une petite Éloïse 😅

Publicités

37+6

On se rapproche un peu trop tranquillement de la fin !

Désolée de ne pas être passée la semaine dernière, l’Amoureux faisait le pont, on a donc profité de ces 5 jours ensemble pour se reposer, se balader aussi et surtout, profiter l’un de l’autre.

La semaine dernière le Beauf ne se sentait pas très bien, du coup sa femme nous a appelés pour qu’on se fasse une soirée samedi soir, avec aussi son meilleur ami, qu’il n’avait pas vu depuis longtemps. Il était content, et semblait aller bien mieux sur le coup.

Pour ma part ça a été, j’ai bien tenu la soirée. Le seul hic, c’est la voiture… A l’aller, tout juste arriver sur Marseille, grosses douleurs dans les reins, c’est passé une fois arrivés chez le Beauf, et ça a refait pareil sur le chemin du retour, et c’est passé lorsque je me suis posée sur le canapé.

Depuis ce weekend, je perds du bouchon muqueux, le col travail, j’espère qu’il commence à s’ouvrir ! La Puce est bien basse, elle appuie beaucoup sur le col, je le ressens dès que je marche, ça me donne d’atroces décharges au niveau du pubis.

La fatigue est moins présente en journée, je recommence à marcher, à faire du ménage, etc… En espérant faire avancer le travail, je fais aussi un maximum de ballon, mais j’ai vite mal en haut du dos du fait de ne pas m’adosser.

Je commence à tanner l’Amoureux sur le mariage… C’est un grand débat, il n’a vraiment aucune envie de se marier une nouvelle fois, déjà son premier mariage, il l’a fait surtout pour faire plaisir à Madame, si je ne dis pas de bêtise.

A la base, ça m’est égal, mais là disons que psychologiquement, le fait de ne pas porter le même prénom que ma fille et mon homme ça me dérange… On en n’a pas encore parlé, mais je lance des petits pics dès que l’occasion se présente, sur le ton de l’humour.

Les valises sont prêtes, ce weekend, nous avons choisi ensemble la première tenue de la Puce. Il restera quelques bricoles à rajouter au dernier moment, comme le coussin d’allaitement, l’oreiller, la brosse à cheveux, etc…

Depuis samedi je prends de l’homéopathie prescrit par ma sage-femme, censé aider le travail/ouverture du col, on verra bien si cela fait quelque chose ou non. J’ai également commandé des feuilles de framboisier, je sais que cela ne fonctionne pas sur tout le monde, mais je veux essayer.

Ma sage-femme ne peut pas me voir pour le rendez-vous du 9ème mois, elle m’a donc orienté vers sa collègue, que je dois rappeler à 12h45 pour caler un rendez-vous la semaine prochaine, j’espère que j’aurai accouché avant !

A la visite du 8ème mois j’étais ouverte à 1 en externe, col en entonnoir, donc le travail s’était déjà doucement mit en route, bien évidemment aucune contraction au monito… J’ai aussi vu l’anesthésiste, tout est OK pour la péri, maintenant y’a plus qu’à !

36SA

Dans 5 semaines maximum, notre Puce sera avec nous. Autant j’ai hâte, autant je réalise petit à petit qu’on va passer de 2 à 3. Je crois que je me rendrais vraiment compte lorsqu’elle sera avec nous.

Les hormones continuent de me titiller… Lundi matin j’ai éclaté en sanglots quand l’Amoureux est parti travailler, je ne me sentais pas la force de m’occuper de P’tit Loup (qui est un petit garçon de 5 ans très gentil, et sage) j’ai eu beaucoup de mal à me calmer, et de ce fait, l’Amoureux est parti 30 mn plus tard que prévu…

J’ai l’impression que la Puce est descendue, c’est tout mou sous mon sternum, et je sens des mouvements au niveau du pubis… Elle continue à bien gigoter, même si c’est moins franc qu’avant. Toujours énormément de contractions du matin au soir, des coups de jus au niveau du pubis, et une symphyse pubienne qui continue de bien me faire souffrir…

Demain, il ne faudra pas que j’oublie de demander une ordonnance d’oméprazole à la sage-femme, je n’en ai plus et ça se ressens, j’ai des remontées acides quasiment après chaque repas, qu’ils soient riches ou non…

Vendredi rendez-vous avec la sage-femme de la maternité et l’anesthésiste ensuite, j’ai hâte de savoir où en est mon col, s’il s’est modifié ou non. Comme je l’ai dit dans mon dernier article, il sera bien qu’elle patiente encore 3 semaines, que l’Amoureux ai commencé son nouvel emploi, ça me paraît tellement loin et proche à la fois…

35SA+1

Le moral est en dent de scie, il y a des moments où ça va pas trop mal et d’autres où ça ne va pas du tout. Dimanche après-midi j’ai craqué dans les bras de l’Amoureux sans raison, il fallait que ça sorte et c’est sorti. Je n’ai pas réussi à expliquer le pourquoi du comment à l’Amoureux malgré le fait qu’il me l’ai demandé, mais ça m’a fait du bien de pleurer dans ses bras, d’avoir un loooong câlin.

Samedi midi, nous sommes allés manger chez le Beauf à Marseille, un délicieux hachis parmentier maison. Chaque fois nous nous régalons, ma Belle-Sœur a des doigts en or concernant la cuisine! Nous avons profité de l’occasion pour annoncer au Beauf que nous l’avons choisi comme Parrain pour notre Puce, il en était ravi !

Le reste du weekend était placé sous le signe du repos, de la farniente, et aussi du ménage, dont l’Amoureux m’a dispensée… Je réalise la chance que j’ai d’avoir un homme qui n’a pas peur d’utiliser un aspirateur, une serpillière, un fer à repasser, etc… En dehors du linge, il fait TOUT à la maison. Le linge il le ferait, mais j’aime bien le faire moi-même donc je me réserve cette petite tâche.

Lundi en allant chercher les courses au drive, il en a profité pour nous prendre 2 places pour Indochine à Marseille le 13 avril ! Je suis super heureuse, il n’est pas super fan je ne pensais pas qu’il viendrait avec moi, mais il l’a fait ! Qu’est ce que je l’aime ce mec !

8842954lpw-8843011-article-jpg_4338631

Lundi, c’est aussi le jour qu’a choisit ma nièce pour – enfin – sortir du ventre de sa maman. Depuis 3 jours, je suis donc l’heureuse Tata de Jeanne 47,5 cm pour 3,130 kg. Je suis super heureuse, elle est magnifique avec ses cheveux châtains foncés et ses yeux déjà grands ouverts !

Je suis à 35SA depuis hier, j’ai littéralement mal partout… Toujours de nombreuses contractions, certaines douloureuses, d’autres moins, certaines rapprochées, d’autres moins, bref c’est l’anarchie totale… Je souffre beaucoup du dos, particulièrement le côté gauche, surtout depuis que la sciatique a fait son retour… Seuls les massages de l’Amoureux me soulagent, mais il ne peut malheureusement pas passer sa vie à me masser (ça serait trop beau). Par moment la Puce me fait mal de par ses mouvements et ses coups, mais je profite quand même, car je pense que lorsque j’aurai accouché ses mouvement vont me manquer.

Samedi après-midi nous récupérons P’tit Loup pour une semaine, je redoute d’avance par rapport à mon état… Durant ces vacances, il n’ira pas au centre de loisirs, il reste avec moi, et j’ai peur qu’il s’ennuie, je suis tellement fatiguée et envie de ne rien faire… J’ai prévu de lui faire faire sa liste au Père Noël car avec l’Amoureux on n’a pas trop d’idées, et aussi de préparer les repas du soir, je sais qu’il adore faire la cuisine. Puis l’après-midi, ça sera sieste car il est crevé depuis la rentrée, eh oui en grande section on ne fait plus la sieste… Il y a des jours où il est couché à 19h30 chez sa mère, tellement il est naze.

Discussion avec l’Amoureux hier, l’idéal serait que j’accouche minimum le 17 novembre au soir. Je m’explique: l’Amoureux commence son nouveau travail le 13 novembre, et ça le ferait moyen de devoir partir à peine après avoir commencé. Si j’accouchais avant le 13 novembre, il craint que sa boîte actuelle ne lui demande de prolonger son préavis, ce qui retarderait sa prise de poste, et qui pourrait ne pas plaire au nouvel employeur… Avec le nouvel employeur il a le droit à 4 jours à la naissance, et 11 jours de congé paternité à poser dans les 4 mois suivant l’accouchement, avec l’aval du chef bien entendu. Lors de cette période, il sera rémunéré par la sécu, au même titre que le congé maternité.

J’ai envoyé un message à la CPAM la semaine dernière pour savoir si tout est OK concernant mon congé, et c’est good. Le seul « hic » c’est qu’ils m’ont dit que mon congé débute le 20 octobre, alors qu’au début ils m’avaient dit le 18… Donc je ferais mon changement de situation sur Pôle Emploi demain.

J’ai imprimé la liste des assistantes maternelles de la ville, il y en a pour 10 pages… Moi qui adooooore téléphoner, je vais devoir m’y mettre… Normalement l’Amoureux ne travaille pas l’après-midi du 27 octobre, et comme j’ai mes rendez-vous Sage-Femme et anesthésiste ce jour-là, je compte sur lui pour qu’il passe quelques coups de fils, il est plus à l’aise que moi au téléphone !

Solitude

Article hors grossesse (presque)

d505a76c.jpg

Depuis hier, le moral n’est pas au meilleur de sa forme…

Je me sens triste, seule…

Cela fait 17 mois que je n’ai pas travaillé. Bientôt cela fera 1 an que nous sommes ici.

Ça fait bientôt 1 an que j’ai tout lâché en Bretagne, famille & amis, cela fait bientôt 1 an que j’ai parcouru 1200 km afin de poursuivre ma relation avec l’Amoureux.

Je suis très heureuse en couple, nous sommes pacsés et nous allons avoir une fille rien qu’à nous, nous sommes en route pour fonder notre famille.

Mais à côté de ça, je me sens plus seule que jamais… On ne connaît qu’un couple ici, mais on ne peut pas les voir tout le temps, ils ont leur vie. Il y a le Beauf & sa Femme sur Marseille, mais ils bossent beaucoup et ont des weekends chargés.

Autant te dire qu’en dehors de l’Amoureux, je n’ai AUCUNE vie sociale, et ça commence sérieusement à me peser… Surtout que par rapport à mes contractions, bien qu’elles n’agissent pas sur le col, je reste allongée un maximum.

En Bretagne, je passais mes matinées et parfois débuts de soirées au bar. Non pas à picoler, mais parce que ce sont des amis qui le tiennent, et à côté travaille ma coiffeuse, que j’allais également voir tous les jours.

En Bretagne, il y a mes Parents, que j’allais voir aussi souvent que possible, tout comme ma Grand-Mère paternelle. En bref, j’étais épanouie, j’avais une VRAIE vie sociale, nous étions très bien entourés, contrairement à ici…

Je suis seule 5 jours sur 7 de 7h15 à 17h10, allongée dans mon canapé afin de diminuer les contractions (ce qui ne fonctionne pas). Oui j’ai mon chien, mon premier bébé, mon gros, mais je ne le sors plus que pour des besoins, je ne fais plus le tour de l’étang comme je faisais il y a peu… Lui aussi dort toute la journée, et ça me fait mal de ça, alors qu’avant je l’emmenais partout avec moi, il courait dans le jardin, celui de mes parents, etc…

Je n’ai le courage de rien faire, l’Amoureux veut que je me repose, il se charge du ménage, et de sortir le chien pour qu’il se dépense le soir. Je me fais littéralement CHIER!

On a rapidement évoqué le baby blues et la dépression post-partum mardi dernier au cour de préparation à l’accouchement. Je ne sais pas pourquoi, mais je sens gros comment une maison que je vais y avoir le droit… Lorsque mes Parents seront repartis (ils viennent du 2 au 9 décembre) et que l’Amoureux aura reprit le boulot, lorsque je vais de nouveau passer mes journées seule même si je sais que j’aurai ma fille pour m’occuper, mais je sais qu’en dehors de ça, ça sera pareil.

Depuis mon 4ème/5ème mois, je dis à l’Amoureux qu’il faut qu’on trouve un mode de garde pour la Puce, pour que je puisse chercher du boulot et être disponible pour des entretiens. L’Amoureux me dit qu’on a le temps, je le crois. Aujourd’hui je suis dans mon 8ème mois j’ai fait une demande en crèche, on est sur liste d’attente, les assistantes maternelles sont débordées, en bref on n’a pas de mode de garde pour notre fille, mon congé s’arrête le 7 février, c’est génial!

Hier, sans le vouloir je m’en suis même prise à l’Amoureux, qui me posait je ne sais plus quelle question, à laquelle j’ai répondu par: « Comme tu veux. » ce qu’il n’a pas apprécié bien sûr… Lorsqu’il est revenu dans la même pièce, il m’a fait la remarque, j’ai mis ça sur le dos des contractions (ce qui n’est pas totalement faux), il a transformé ça en dérision, comme à son habitude, avant de me prendre dans ses bras où j’ai failli craquer…

Bref, j’en ai sérieusement ras le bol de cette solitude qui me bouffe petit à petit…

34SA

Finalement samedi soir, nous n’avons pas reçu le Beau-Frère & la Belle-sœur, ils avaient oublié qu’ils avaient autre chose de prévu. Pas grave, on a quand même mangé des crêpes, on s’est régalés !

Nous sommes restés au calme à la maison tout le weekend, l’Amoureux ayant attrapé un virus, et moi qui avait encore beaucoup de contractions, dont certaines à 10 minutes d’intervalle et douloureuses, bien que gérables. Ce qui nous a mené aux urgences lundi soir histoire de vérifier tout ça, et les contractions n’agissent toujours pas sur le col, donc on est rassurés.

J’ai commencé mon sac pour la maternité, il ne restera que quelques bricoles à rajouter au dernier moment, j’ai également commencé le sac pour la salle d’accouchement, là aussi il manque 2-3 bricoles que j’achèterai la semaine prochaine.

Hier au cours de préparation à l’accouchement, nous avons parlé des suites de couches et avons fini par une séance de sophrologie sur la naissance, j’étais bien relaxée, j’essayais de m’imaginer en salle de travail jusqu’à ce que la Puce décide de me donner un coup dans les côtes, et ça m’a déconnectée…

La semaine prochaine le cours devait être sur l’allaitement, et celui du 26 sur le bébé. Mais comme le 26 P’tit Loup sera là, et qu’on a personne pour le garder on a inversé. La semaine prochaine nous parlerons donc bébé, et le 26 j’assisterai seule au cours sur l’allaitement.

Samedi nous descendons sur Marseille, l’Amoureux doit aider son frère à faire du rangement dans sa cave, et nous resterons probablement manger avec eux, en espérant ne pas rester trop tard, non pas pour moi, mais pour le chien, je n’aime pas le laisser seul trop longtemps mon gros bébé.

Lors de mon dernier article, l’une d’entre vous m’a fait remarqué que je n’avais pas mis de photo de mon bidou depuis un moment, donc voilà:

IMG_20171011_121217

Silence, ça pousse.

Je souffre énormément de la symphyse pubienne, la Sage-Femme m’a conseillé de mettre quelque chose entre mes jambes la nuit, ce que j’ai fait, mais je me retourne tellement que ça me réveille à chaque fois, pour que le-dit coussin suive le mouvement.

Pour les mamans porteuses, quelles marques utilisez-vous en écharpe? Nous avons le porte-bébé physiologique Babymoov’ car l’Amoureux n’est pas spécialement fan de l’écharpe, contrairement à moi. Seulement, il y a tellement de marque, de style, etc… Que je ne sais pas du tout vers quoi me tourner, sachant qu’en plus je ne mesure qu’1m55 donc je pense qu’il ne m’en faut pas une trop grande ! Si quelqu’un peut éclairer ma lanterne, ça serait chouette !